television
 
FILM SUIVANT
Supernatural 
FILM PRECEDENT
Supernatural (1977 TV series)
Un petit chef d’œuvre jubilatoire à voir absolument et à prendre au deuxième degré... au moins !
 
Jerermy s’en donne à cœur joie dans le rôle de Mr Nightingale. Le personnage lui permet d'exprimer tous ses talents d'acteur et son extravagance en interprétant trois Mr Nightingale bien différents.
 
Le vieillard cacochyme et décrépi (un Jeremy méconnaissable à la hauteur des déguisements de Sherlock Holmes) sous son apparence peu amène parlant d'une voix chevrotante à l'accent prononcé. Le jeune homme fringant dans la trentaine, à la chevelure blonde, timide et séduisant. Enfin, son double maléfique au visage empreint de vice et de luxure.
 
Jeremy est époustouflant, le voir jouer est jouissif. Et si vous pensez que Jeremy Brett est un homme délicat aux manières policées, vous vous détromperez  en le voyant "déguster" son poisson au cours d'une scène d'anthologie mémorable !
CLIP 2 : Rêve ou cauchemar
CLIP 1 : Conversation en tête à tête
CLIP 3 : Apparition
"Supermatural" était une série d’horreur d’anthologie britannique qui fut diffusée sur la BBC du 11 Juin au 6 Aoû 1977. Créée, et en majorité écrite par Robert Muller et produite par Peter Rogers,  elle ne compte qu'uneseule  saison de 8 épisodes.
 
Dans chaque épisode, quelqu'un espère devenir membre de la société victorienne secrète du "Club des Damnés". La seule condition est de raconter une histoire surnaturelle qui lui soit réellement arrivée. Si elle est suffisamment effrayante pour convaincre l'unanimité des membres du Club, il sera alors digne de devenir l'un d'entre eux. Sinon il est jété dehors sans ménagement.
 
La série n'a malheureusement jamais été rediffusée depuis l'origine.
Supernatural : Mr Nightingale
- 2 Juillet 1977 (Saison 1, Episode 4) - BBC
Rôle: Mr Nightingale
Jeremy Brett ...  Mr. Nightingale
Susan Maudslay ...  Elyse
Lesley-Anne Down ...  Felizitas
Bruce Purchase ...  Herr Steekebeck
Mary Law ...  Frau Steekeback
Donald Eccles ...  Herr Steekeback's Father
Sylvia Coleridge ...  Herr Steekeback's mother
Andre Van Gyseghem ...  Sir Francis
Mr Nightingale, vieillard cacochyme, vient postuler pour devenir membre du "Club des Damnés". Il est persuadé d'en être digne avec l'histoire terrifiante qu'il a vécue jeune homme bien des années auparavant.
 
A cette époque, encore séduisant célibataire de 35 ans, il fut l'hôte des Steekebeck à Hambourg, où son père l'avait envoyé pour affaires. Les deux familles caressaient également le projet de marier le fils Nightingale à la jeune Elyse, veuve depuis la mort de son mari dans l'incendie qui avait ravagé la ville.
 
Mais la belle Felizitas tombe elle aussi sous le charme de Mr Nightingale. Il se sent mal à l'aise par les attitudes et les regards appuyés des deux femmes subjuguées. En fait il doit lutter contre ses deux terreurs, celle de se marier et celle de la mort. Et l'habitude des Steekebeck de se donner la chair de poule en lisant des histoires de fantômes et d'horreur tous les soirs, ne fait que le tourmenter davantage.
 
Peu à peu, le jeune homme est hanté par une présence fantomatique, qui semble prendre son contrôle en le faisant agir étrangement. Est-ce le présage de sa propre mort ? Qui de lui ou de son double est responsable de la mort tragique qui va avoir lieu ? En fin de compte, Mr Nightingale est-il une victime, un fou ou un meurtrier ?
Mr. Nightingale est une histoire de "Doppelgänger", monstre mythique du folklore allemand qui est le double ou sosie d'une personne mais son "jumeau maléfique " et toujours antinomyque.
 
Le "Doppelgänger" décrit la sensation de s'entrevoir soi-même, en vision périphérique, dans une situation qui ne peut pas être un reflet. Il est généralement considéré comme porteur de malchance.
 
S'il est vu par les amis ou les parents d'une personne cela augure de maladie ou de danger, si la personne voit sa propre image c'est un présage de mort.  
 
Le "Doppelgänger" observe sa victime, caché dans son ombre. Peu à peu, il prend son apparence, ses habitudes. ses expressions, ses compétences, à l'insu de tous. Il devient son reflet inversé et malfaisant. A vous glacer les sangs !
 
Cette histoire est difficile à qualifier : gothique, bizarre, baroque, farfelue, insolite, terrifiante ... tout à la fois, car elle est inclassable.
ACCUEIL
RETOUR